L’ arthrose: Description, causes, symptômes et traitement

 

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’ arthrose, également appelée « dégénérescence articulaire », est la problématique la plus commune touchant les articulations. Elle est décrite par une dégénérescence du cartilage articulaire entrainant des douleurs et des limitations de mouvement.

 

En temps normal, le cartilage articulaire recouvre les surfaces osseuses afin d’optimiser le glissement entre celles-ci. Aussi, il sert à amortir les chocs subis par les articulations. La destruction de ce cartilage peut donc favoriser la friction entre les os et causer de l’inflammation.

 

En plus d’entrainer une destruction du cartilage, l’ arthrose plus avancée peut mener à la formation de petites excroissances osseuses, nommées « ostéophytes ». L’apparition d’ostéophytes peut causer des problèmes plus limitants sur le plan fonctionnel tels qu’une forte douleur, une grande limitation de mouvement et la compression d’un nerf ou d’un vaisseau sanguin.

 

Évolution de l'arthrose

 

Toutes les articulations mobiles peuvent souffrir d’ arthrose, mais certaines sont plus susceptibles d’en être atteintes que d’autres. En ordre de prévalence, on retrouve :

  • La colonne vertébrale cervicale (cou)
  • La colonne vertébrale lombaire (bas du cos)
  • Les mains
  • Les genoux
  • Les hanches
  • Les pieds

 

Arthrose VS arthrite, comment les différencier?

Alors que l’arthrose se décrit par une usure normale des articulations entrainant leur dégénérescence, il en est tout autre chose pour l’arthrite. En effet, l’arthrite désigne une catégorie de maladies pouvant toucher les articulations ainsi que d’autres parties du corps (ex: organes, peau, ongles, etc.). Elle est habituellement inflammatoire et entraine plusieurs symptômes dérangeants, voire invalidants. Les maladies arthritiques les plus connues sont: polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, arthrite psoriastique, arthrite réactive, goutte et pseudo-goutte. 

 

L’arthrose est souvent bénigne et ses symptômes plutôt mineurs (à part pour l’arthrose sévère où les symptômes peuvent être très douloureux). Quant à l’arthrite, elle est souvent plus invalidante et nécessite habituellement un traitement médical.

 

Qu’est-ce qui cause l’arthrose ?

Vieillissement – Le fait d’avancer en âge prédispose grandement à l’ arthrose. En effet, plus une personne vieillit, plus son cartilage est susceptible de se dégénérer.

 

Génétique – Des facteurs génétiques transmis à la naissance ont été mis de l’avant pour les arthroses du genou, de la hanche et de la main. Vous seriez donc plus prédisposé à en souffrir à votre tour si vos parents en étaient atteints.

 

Occupation – Que ce soit au travail ou lors de la pratique d’un sport, certains mouvements répétitifs peuvent prédisposer à l’ arthrose. Par exemple, une couturière sera prédisposée à souffrir d’arthrose au niveau des mains, un mineur au niveau des genoux et de la colonne vertébrale, un marathonien au niveau des hanches, un footballeur au niveau des genoux, et j’en passe.

 

Traumatisme – Une blessure majeure au niveau d’une articulation peut également prédisposer à la dégénérescence précoce de cette même articulation. Une déchirure méniscale ou d’un ligament croisé du genou, une dislocation de l’épaule ainsi qu’une fracture vertébrale sont tous des exemples de blessures pouvant être susceptibles d’entrainer de l’arthrose.

 

Obésité – Les personnes obèses sont plus portées à souffrir d’arthrose au niveau des articulations autoportantes telles que les genoux et les hanches puisque celles-ci subissent des stress importants. Une perte de poids contribuerait donc à diminuer les symptômes liés à la dégénérescence articulaire chez ceux ayant un surplus pondéral. Il existe aussi une prédisposition à l’arthrose des mains chez les gens souffrant d’obésité, suggérant que des facteurs métaboliques pourraient également être en cause.

 

Ménopause – L’incidence de l’ arthrose est plus importante chez les femmes de plus de 50 ans comparativement aux hommes du même âge. Ce fait suggère que des dérangements hormonaux, tel est le cas à la ménopause, seraient également en cause dans certains cas de dégénérescence articulaire.

 

Difformités articulaires – Certaines conditions articulaires congénitales (de naissance) ou développementales peuvent prédisposer à l’ arthrose précoce. Parmi ces conditions, nous trouvons par exemple une scoliose, une malformation de la hanche (ex : dysplasie congénitale de la hanche), une anomalie de positionnement des genoux (ex : genu varum), etc.

 

Quels-sont les symptômes de l’arthrose ?

Symptômes arthrose

Douleur – Les douleurs liées à l’arthrose peuvent aller d’un simple inconfort à des symptômes assez intenses. Elles sont habituellement ressenties lorsque la personne bouge l’articulation atteinte et sont soulagées par le repos. Ces symptômes douloureux peuvent également être exacerbés par des temps humides et froids puisque ceux-ci modifient la pression à l’intérieur des articulations.

 

Raideur – Les raideurs sont classiquement présentes le matin au levé ou après une période de repos prolongé. Ces rigidités articulaires rendent donc les mouvements difficiles et parfois même douloureux. Une période de « déverrouillage » matinal d’environ 15 à 30 minutes est souvent présente chez les personnes souffrant d’arthrose.

 

Inflammation – Lorsqu’un débris de cartilage se détache d’une surface osseuse, celui-ci peut « flotter » dans l’articulation et causer de l’inflammation. Un gonflement et une rougeur de l’articulation peuvent donc apparaître conséquemment à une poussée inflammatoire.

 

Déformation – Dans les cas d’une arthrose avancée, des déformations articulaires peuvent être présentes. En effet, une poussée d’ostéophytes (excroissances osseuses) peut causer, par exemple, des nodules et des déviations au niveau des doigts, des difformités des genoux, une accentuation d’une « bosse de bison » au niveau de la colonne thoracique, etc.

 

Traitement de l’arthrose à Ste-Foy, Québec

Une personne souffrant d’arthrose ne doit pas s’attendre à ce qu’on la lui enlève. C’est plutôt une prise en charge d’une arthrose qui sera effectuée.

 

En effet, il est malheureusement impossible de réparer manuellement les tords déjà faits.

 

Par contre, il est possible:

  • De prévenir l’arthrose
  • D’éviter la progression d’une arthrose déjà présente
  • D’en diminuer les symptômes.

 

Qu’est-ce que Dr Desbiens, chiropraticien, peut faire pour moi ?

Les symptômes de l’ arthrose étant dus à une ankylose (fixation) graduelle de l’articulation, le chiropraticien agira donc en augmentant la mobilité de cette même articulation.

 

Pour ce faire, il optera pour des mobilisations douces au niveau du joint affecté en plus de relaxer la musculature environnante, laquelle est souvent tendue.

 

Des exercices d’étirement et de renforcements vous seront également donnés afin de rendre les articulations plus mobiles et plus stables.

 

Dois-je mettre de la glace ou de la chaleur ?

Lors d’une poussée inflammatoire d’ arthrose, il est important de favoriser la glace afin de diminuer l’enflure, la rougeur, la chaleur et la douleur. Elle devra être appliquée durant environ 15 minutes pour les petites articulations comme les mains et les pieds et environ 20 à 30 minutes pour les articulations plus grosses comme le cou, le bas du dos et les genoux.

 

La chaleur utilisée durant environ 30 minutes peut être un bon remède aux raideurs conséquentes à l’ arthrose. Elle peut être appliquée sous forme de compresse d’eau chaude, de sac chauffant ou tout simplement en prenant un bain ou une douche.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PRISE DE RENDEZ-VOUS WEBCliquez ici pour en savoir plus