La tendinite: Description, causes, symptômes et traitement

 

Qu’est-ce qu’une tendinite ?

La tendinite est une condition très fréquente qui peut entrainer de grandes limitations dans les activités de la vie quotidienne. En effet, elle peut devenir très douloureuse et causer d’importantes restrictions de mouvement.

 

Afin de comprendre l’origine du problème, commençons par décrire ce qu’est un tendon.Tendinite epaule

 

Les tendons sont des structures fibreuses qui ont pour fonction d’attacher les muscles aux os. Ils servent, lors d’une contraction musculaire, à transmettre la force aux os afin de faire bouger une articulation.

 

On parle alors de tendinite lorsqu’il y a inflammation d’un tendon.

 

Il existe aussi la ténosynovite qui décrit, quant à elle, l’inflammation de la gaine synoviale du tendon (membrane qui recouvre le tendon).

 

Tous les tendons du corps peuvent être touchés par une tendinite, mais elle a le plus souvent pour siège les régions suivantes:

  • L’épaule : tendinite de la coiffe des rotateurs, tendinite du long chef du biceps
  • Le genou : tendinite rotulienne/patellaire, tendinite de la patte d’oie
  • La cheville : tendinite d’Achille
  • Le coude : épicondylite/tennis elbow, épitrochléite/golfer’s elbow
  • La hanche : tendinite du moyen fessier, tendinite des adducteurs, tendinite du psoas
  • Le poignet : ténosynovite de Quervain

 

Qu’est-ce qui cause la tendinite ?

Stress répétitifs – La sollicitation excessive d’un tendon, que ce soit par la pratique d’un sport, d’un hobby ou au travail, peut fortement prédisposer à une tendinite. En effet, les mouvements répétitifs créent des microtraumatismes aux tendons et sont la cause la plus fréquente de leur inflammation. Pour chaque type de tendinite, il existe des pratiques à risque qui leur sont propres.

 

En voici quelques exemples :

  • Tendinite de la coiffe des rotateurs (épaule) : volleyball, tennis, badminton, nage, travailler avec les bras au-dessus de la tête, etc.
  • Tendinite de la patte d’oie (genou): course, vélo, soccer, surpoids, arthrose du genou, etc.
  • Tendinite d’Achille (cheville): course, marche, port de chaussures non adaptées, sports nécessitant de nombreux sauts ou des départs/arrêts rapides, etc.
  • Épicondylite (coude) : travail de bureau, charpentier-menuisier, musicien, peintre, jardinier, tennis, badminton, etc.
  • Tendinite des adducteurs (hanche): course, hockey, soccer, départs rapides, etc.
  • Ténosynovite de Quervain (poignet): écriture, tricotage, utilisation fréquente d’outils (ex : pinces, marteau), mouvements répétitifs du pouce et du poignet, etc.

 

Traumatisme – Un traumatisme unique (ex : historique de dislocation à l’épaule) peut altérer la biomécanique d’une articulation. Il peut alors s’en suivre des mouvements aberrants au niveau de cette même articulation entrainant du même fait des microtraumatismes répétés aux tendons environnants.

 

Mauvaise posture – Les troubles posturaux peuvent, à long terme, prédisposer aux tendinites. Par exemple, la rotation interne des épaules peut entrainer une inflammation des tendons de la coiffe des rotateurs et du long chef du biceps (souvent causée par un syndrome d’accrochage à l’épaule).

 

Âge – Avec l’âge, les tendons ayant subi des microtraumatismes de façon répétée au cours de la vie seront plus susceptibles de souffrir d’une tendinite. En effet, les tendons soumis à une inflammation chronique auront tendance à souffrir de fibrose (forme de cicatrisation). La fibrose entrainera donc une perte d’élasticité des tendons, ce qui les prédisposera à des tendinites, voire même à une rupture totale.

 

Conditions de santé – Certaines conditions de santé peuvent augmenter le risque de souffrir d’une tendinite. On pense, entre autres, à l’arthrite rhumatoïde, l’arthrose, la goutte, le lupus, la spondylite ankylosante, le syndrome de Reiter et le diabète.

 

Quels-sont les symptômes d’une tendinite ?

Douleur – Le principal symptôme d’une tendinite est la douleur. En effet, le fait de bouger l’articulation impliquée cause souvent un inconfort marqué chez les gens souffrant d’une tendinite. Dans les cas les plus avancés, la douleur peut même être ressentie au repos.

 

Mouvements difficiles – Certains mouvements peuvent devenir très pénibles dans les cas de tendinite. Les plus difficiles seront ceux qui requerront une contraction du muscle auquel le tendon blessé est rattaché. Dans de tels cas, un spasme musculaire soutenu peut également contribuer au manque de flexibilité de l’articulation.

 

Enflure – Dans certains cas de tendinite, un œdème peut être visible autour du tendon souffrant d’inflammation. On pense notamment aux structures plus superficielles telles que le tendon d’Achille ou le tendon patellaire, pour n’en nommer que deux.

 

Rougeur – Parfois, une rougeur locale peut être visible. Elle est souvent accompagnée d’une chaleur témoignant du processus inflammatoire sous-jacent.

 

Traitement de la tendinite à Ste-Foy, Québec

Tel que décrit plus tôt, les tendinites chroniques peuvent entrainer une fibrose du tendon. Les tendons souffrant de fibrose s’épaississent et deviennent moins extensibles. Le risque de déchirure devient alors fortement accentué.

 

Il est donc important de prendre en charge une tendinite dès ses premiers symptômes afin d’éviter qu’elle entre en stade chronique.

 

Avant de penser à l’infiltration ou même à la chirurgie, d’autres options moins invasives s’offrent à vous. En effet, un spécialiste des troubles d’ordre musculo-squelettiques comme le chiropraticien peut vous aider.

 

Qu’est-ce que Dr Desbiens, chiropraticien, peut faire pour moi ?

La tendinite provenant le plus souvent de mouvements répétés, il sera d’abord important de cibler ces mouvements et de les modifier, voire de les éliminer. Si pour une raison ou une autre ces actions ne peuvent pas être modifiées, des pauses devront être prises afin de donner une chance aux tendons de récupérer.

 

Des mobilisations seront souvent indiquées afin de rétablir une bonne biomécanique articulaire. En effet, les mouvements aberrants étant souvent la cause d’une irritation des tendons, le fait de rétablir un mouvement articulaire harmonieux diminuera le stress subi par ceux-ci.

 

Des tapings de type Kinesio Taping pourront également être appliqués en vue d’offrir un support musculaire et d’améliorer la mécanique de l’articulation.

 

Des thérapies visant à détendre les muscles impliqués feront également partie intégrante du traitement.

 

Quelques exercices vous seront aussi prescrits afin de rééduquer les muscles et tendons locaux.

 

** Le port d’une attelle, dans les stades aigus, peut être indiqué afin d’immobiliser l’articulation.

 

Dois-je appliquer de la glace ou de la chaleur ?

Pour traiter les troubles inflammatoires, dont fait partie la tendinite, il est important de prioriser l’application de glace.

 

Pensez à en appliquer de 10 à 15 minutes sur les tendons souffrant d’inflammation après la pratique d’un sport ou une journée de travail. Vous pouvez également répéter cette application 4 à 5 fois par jour, toujours en espaçant d’au moins 1 heure.

 

Diagnostics différentiels:

Épicondylite

– Bursite

 

PRISE DE RENDEZ-VOUS WEBCliquez ici pour en savoir plus