La sténose spinale: Description, causes, symptômes et traitement

 

Qu’est-ce que la sténose spinale ?

La sténose spinale est décrite par le rétrécissement d’une partie de la colonne vertébrale par laquelle passe la moelle épinière. On appelle ce passage le canal rachidien. Il en résulte souvent des symptômes douloureux chroniques et potentiellement invalidants pour la personne qui en souffre.

 

Pour bien comprendre la source du problème, commençons par un bref aperçu de l’anatomie normale d’une vertèbre. 

 

Anatomie vertebre lombaire souffrant de stenose spinale

Un humain est composé en moyenne de 24 vertèbres mobiles s’articulant les unes avec les autres afin de former la colonne vertébrale (33 au total avec le sacrum et le coccyx). Sa principale utilité est de protéger la moelle épinière, laquelle est nécessaire au bon fonctionnement de la plupart des fonctions du corps.

 

Chaque vertèbre est divisée de la façon suivante :

  • Un corps vertébral (nommé tubercule antérieur pour l’atlas / C1)
  • Un canal central (canal rachidien)
  • Des éléments postérieurs

 

C’est par le canal central (canal rachidien) que passe la moelle épinière.

 

Une sténose spinale est alors décrite par le rétrécissement du canal central pouvant causer de l’irritation à la moelle épinière ou aux racines nerveuses qui en émergent.

 

La colonne cervicale (souvent à C5-C6 et C6-C7), la colonne lombaire (plus régulièrement à L4-L5) et la colonne lombo-sacrée (L5-S1) sont les régions les plus souvent touchées par une sténose spinale.

 

Il existe également la sténose foraminale. Elle touche, quant à elle, le foramen intervertébral (également appelé trou de conjugaison). Les foramens intervertébraux sont des petits trous situés entre deux vertèbre par lesquels sortent les nerfs en dehors de la colonne vertébrale (régions en bleu sur l’image ci-dessous). Ces zones peuvent également souffrir d’une sténose, donc d’un rétrécissement de leur espace. Les symptômes associés à une sténose foraminale ne touchent habituellement qu’un seul nerf, soit celui passant par le foramen rétrécit. 

 

Anatomie foramen intervertebral pour stenose foraminale

 

On peut décrire une sténose de plusieurs façons:

  • Sténose spinale/foraminale légère: l’espace est très peu réduit → peu ou pas de symptômes
  • Sténose spinale/foraminale modérée : l’espace est moyennement réduit → symptômes plus ou moins incommodants
  • Sténose spinale/foraminale sévère: l’espace est fortement réduit → les symptômes peuvent devenir très douloureux et invalidants
  • Sténose foraminale unilatérale: un seul foramen intervertébral est atteint → les symptômes n’affectent qu’un seul côté (un bras ou une jambe)
  • Sténose foraminale bilatérale : les deux foramens d’un même niveau sont atteints → les symptômes affectent les deux côtés (les 2 bras ou les 2 jambes)

 

Exemples:

  • Une sténose spinale cervicale sévère à C5-C6 = le canal central entre la vertèbre C5 et la vertèbre C6 (dans la région cervicale) est fortement rétrécit
  • Une sténose foraminale bilatérale légère à L5-S1 = les foramens intervertébraux entre la vertèbre L5 et la vertèbre S1 (dans la région lombo-sacrée) sont légèrement réduits des 2 côtés

 

Qu’est-ce qui cause une sténose spinale ? 

Vieillissement – Avec l’âge, la colonne vertébrale devient prédisposée à souffrir de dégénérescence, plus communément appelée arthrose. L’arthrose avancée peut mener à la formation de petites excroissances osseuses nommées « ostéophytes ». Ces ostéophytes peuvent alors réduire le calibre du canal vertébral central et causer une sténose spinale. En outre, le processus normal du vieillissement peut entrainer un épaississement des ligaments (ligament jaune / ligamentum flavum) siégeant à l’intérieur du canal central et causer un rétrécissement de l’espace à ce niveau. Les sténoses spinales dégénératives sont plus communes après 55 ans.

 

Traumatisme – Des blessures avec un fort impact, telles un accident de voiture ou une chute d’une bonne hauteur, peuvent causer une fracture vertébrale. Peut alors s’en suivre une déformation vertébrale résiduelle aboutissant à une réduction du calibre du canal rachidien. Chez les personnes âgées souffrant d’ostéoporose, un traumatisme mineur, tel le fait d’éternuer, peut causer une fracture vertébrale.

 

Hernie discale – Une hernie discale se décrit par la saillie d’une portion du disque intervertébral dans le canal central. Cela peut causer une compression sur la moelle épinière ou sur les racines nerveuses qui en émergent.

 

Condition congénitale – Un canal central étroit peut être présent dès la naissance. C’est le cas par exemple des personnes souffrant d’achondroplasie; forme de nanisme.

 

Pathologies osseuses – Certaines maladies osseuses peuvent entrainer une déformation / un épaississement de l’os au niveau d’une vertèbre et causer une sténose spinale. Ex : maladie de Paget, tumeur osseuse primaire, métastases osseuses, etc. 

 

Scoliose – La scoliose est une courbure anormale de la colonne vertébrale. Certains niveaux de celle-ci peuvent alors souffrir de sténose spinale.

 

Spondylolisthésis – Un spondylolisthésis est une affection qui cause le glissement vers l’avant d’une vertèbre sur une autre. Cette problématique peut également être la cause d’une diminution du calibre du canal rachidien.

 

Quels-sont les symptômes d’une sténose spinale ?Nerf sciatique avec sténose spinale

Douleur – La sténose spinale cervicale peut entrainer une douleur dans le cou, les bras et les mains. Au niveau lombaire, elle peut être la cause d’une douleur dans le bas du dos, dans les jambes et dans les pieds (nerf sciatique). La sténose spinale lombaire est souvent exacerbée par la marche et adoucie par le repos. Les gens en souffrant seront habituellement plus à l’aise en position de flexion lombaire (dos plié vers l’avant).

 

Engourdissements – Des engourdissements peuvent être présents dans les bras et les mains (sténose cervicale) ou dans les jambes et les pieds (sténose lombaire). L’intensité de la compression sur la moelle épinière définira la gravité des symptômes, allant de simples paresthésies (picotements, fourmillements, piqûres, brûlures) à une anesthésie complète (perte de toute sensibilité).

 

Faiblesse musculaire – Une compression médullaire peut également causer une perte de force musculaire dans les bras et les mains (sténose cervicale) ou dans les jambes et les pieds (sténose lombaire). L’intensité de la compression définira la gravité des symptômes, allant d’une simple hypotonie à une paralysie complète.

 

Aucun symptôme – La sténose spinale peut être complètement asymptomatique.

 

.
Une perte de sensation génitale et/ou anale, une incontinence urinaire, une perte soudaine de la capacité d’avoir une érection chez l’homme ainsi qu’une perte de force et de sensation dans les deux jambes portent à croire en la présence d’un syndrome de la queue de cheval. Si vous présentez de tels symptômes, présentez-vous à l’urgence immédiatement afin d’être pris en charge le plus tôt possible.
.

 

La technique Cox pour les cas de sténose spinale

La méthode Cox est une thérapie qui a été développée par le Dr James Cox il y a plus de 40 ans. Cette technique est basée sur des flexion-distractions segmentaires effectuées au niveau de l’étage vertébral atteint. Elle est prouvée efficace pour plusieurs conditions affectant la colonne vertébrale dont la sténose spinale.

 

La technique Cox entraîne les effets suivants pour les cas de sténose spinale :

  • Augmentation de la mobilité segmentaire
  • Diminution de l’inflammation
  • Diminution l’irritation et de la pression sur les nerfs
  • Diminution de la douleur et des engourdissements
  • Augmentation de la taille des foramens intervertébraux d’environ 28% (endroits où sortent les nerfs)
  • Étirement du ligament jaune situé à l’intérieur du canal central
  • Augmentation de l’espace pour la moelle épinière
  • Augmentation de la microcirculation sanguine locale
  • Diminution de la pression intradiscale

 

Cette méthode est très douce et peu invasive. Elle est également confortable et peu douloureuse.  Le nombre de traitements nécessaires dépendra de votre degré d’atteinte ainsi que d’autres facteurs comme l’âge, l’état de santé, la chronicité de la condition, etc. Cependant, les effets positifs sont habituellement remarqués dès les premiers traitements. Pour en savoir plus sur la technique Cox, cliquez ici.

 

Stenose spinale technique Cox

 

Traitement de la sténose spinale à Ste-Foy, Québec

La sténose spinale pouvant devenir très invalidante au quotidien, il est certain que toute personne qui en souffre cherche à se voir soulagée de ses symptômes. Avant de penser à la chirurgie, quelques options s’offrent à vous. Par exemple, certaines techniques chiropratiques ont fait leurs preuves en ce qui a trait aux traitements de la sténose spinale.

 

Voir les exercices

 

Qu’est-ce que Dr Desbiens, chiropraticien, peut faire pour moi ?

Si vous présentez des symptômes s’apparentant à une sténose spinale, le chiropraticien commencera par prendre une radiographie de votre colonne vertébrale afin de diagnostiquer le ou les niveau(x) atteint(s).

 

Des traitements de flexion-distraction segmentaire effectués à l’aide d’une table de type Cox pourront vous être offerts. La technique Cox aidera à augmenter le calibre du canal vertébral central en vue de libérer l’irritation subie par la moelle épinière.

 

Également, des manipulations vertébrales légères, si elles sont indiquées, auront pour effet de rétablir un mouvement normal entre les vertèbres. L’irritation pourra alors également se voir diminuée à ce niveau.

 

Des exercices d’étirements et de renforcements vous seront prescrits par la suite. Des trucs ergonomiques vous seront également donnés afin de prévenir les rechutes.

 

Diagnostics différentiels

Hernie discale

Sciatique

Arthrose

– Entorse lombaire

PRISE DE RENDEZ-VOUS WEBCliquez ici pour en savoir plus