Entorse cheville coureur
1 novembre 2018,
 0

 

L’entorse à la cheville, comment la traiter?

 

Qu’est-ce qu’une entorse à la cheville?

L’entorse à la cheville est une blessure très fréquente qui survient le plus souvent à la suite d’une chute ou d’une torsion soudaine du pied. Elle peut toucher aussi bien les sportifs que les personnes plus sédentaires. La douleur qui survient à la suite d’une entorse à la cheville est souvent immédiate et entraîne une difficulté à mettre le poids sur le côté atteint.

 

Entorse cheville inversion

 

Mais qu’est-ce qu’un ligament ?

Quand on parle d’entorse, on parle nécessairement de ligament(s). Les ligaments sont formés de fibres de collagène très solides servant à maintenir une articulation en place. Lorsqu’une articulation dépasse son amplitude de mouvement habituelle, les ligaments peuvent être étirés, voire même déchirés. C’est ce qu’on appelle une entorse.

 

C’est l’entorse latérale qui est la plus commune au niveau de la cheville. Elle survient à la suite d’un mouvement d’inversion du pied (pied qui va vers l’intérieur) et entraine une lésion des ligaments de la face externe de la cheville. Les ligaments les plus souvent touchés par ce type de blessure sont le ligament talo-fibulaire antérieur et le ligament calcanéo-fibulaire.

 

Il existe également les entorses médiales. Moins fréquentes, celles-ci résultent d’un mouvement d’éversion du pied (pied qui va vers l’extérieur). Le ligament le plus souvent touché lors de ce type d’entorse est le ligament deltoïdien, lequel est situé à la face interne de la cheville.

 

Quels-sont les grades d’une entorse à la cheville?

Il existe 3 grades aux entorses de la cheville, lesquels sont décrits comme suit :

  • Grade 1 (entorse légère) : étirement du ligament, aucune rupture
  • Grade 2 (entorse modérée) : rupture partielle du ligament
  • Grade 3 (entorse sévère) : rupture complète du ligament

 

Grades entorse cheville

 

Qu’est-ce qui cause une entorse à la cheville?

L’entorse à la cheville peut survenir de bien des façons. Dans la majorité des cas, cette blessure provient d’un faux mouvement de la cheville pouvant être tout autant anodin que plus sévère. En effet, vous pourriez tout aussi bien souffrir d’une entorse en descendant d’une chaîne de trottoir qu’en atterrissant d’un saut de plusieurs pieds/mètres. Tel que décrit plus haut, c’est l’inversion du pied qui est le mécanisme de blessure le plus fréquent pour les entorses à la cheville.

 

Quels-sont les symptômes d’une entorse à la cheville?

Douleur – L’intensité de la douleur peut ne pas être proportionnelle à la gravité de l’entorse. Cependant, elle est souvent vive et assez intense. Elle se situe le plus souvent sur la face externe de la cheville, mais peut également toucher la face interne et même le dessus du pied. La douleur peut être ressentie au repos, en bougeant la cheville et à la palpation de celle-ci.

 

Enflure – Un œdème est la plupart du temps présent lorsqu’on parle d’entorse à la cheville. L’enflure peut s’installer assez rapidement et rendre la malléole (saillie osseuse présente à la face interne et externe de la cheville) totalement imperceptible.

 

Hématome/Ecchymose – La cheville peut également devenir bleutée et/ou rougeâtre après que le ligament ait été blessé.

 

Chaleur – La cheville peut initialement devenir chaude au touché, signalant la présence d’inflammation en phase aiguë.

 

Boiterie – Le plus souvent, la personne souffrant d’une entorse à la cheville aura de la difficulté à mettre du poids sur le côté atteint. S’en suivra alors une boiterie marquée à la marche.

 

Entorse cheville coureur

 

Que dois-je faire en présence d’une entorse à la cheville?

 

Phase aiguë (48 à 72 premières heures)

Consulter – Il est faux de croire qu’une entorse à la cheville se guérit complètement et ne laisse aucune séquelle sans protocole adéquat. Ne tardez donc pas à consulter un professionnel de la santé (chiropraticien, médecin ou physiothérapeute) dans les premières heures/jours suivant votre traumatisme afin d’entreprendre un traitement le plus tôt possible. Une prise de radiographies pourrait également se voir indiquée afin d’écarter un diagnostic de fracture.

 

Repos – Dans les premières heures suivant l’entorse, vous devez prioriser le repos complet de votre cheville. Les mouvements ainsi que la mise en charge de celle-ci sont donc à proscrire durant cette période. Si nécessaire, vous pouvez utiliser des béquilles ou une canne durant ces quelques jours.

 

Glace – Dans les 48-72 premières heures, l’application de glace est de mise afin de contrôler l’inflammation. La posologie recommandée est la suivante : appliquer de 10 à 15 minutes de glace toutes les 2 heures pour les 3 premiers jours. Vous pouvez continuer à en mettre les jours suivants à raison de 4 fois par jour jusqu’à ce que l’enflure et la douleur aient suffisamment diminuées. Il est important de comprendre qu’appliquer de la glace durant plus que 15 minutes est inefficace, voire même contre-indiqué. Toute application de chaleur est à éviter durant les 3 premiers jours suivant l’entorse.

 

Compression – Il est recommandé d’utiliser un bandage élastique afin de limiter l’enflure et les mouvements de la cheville atteinte. Il faut cependant éviter un bandage trop serré, lequel pourrait entraver la circulation sanguine.

 

Élévation – Il est également conseillé d’élever votre cheville afin de favoriser un retour veineux. Cela aura pour effet de limiter l’accumulation de liquide et donc de diminuer l’enflure. Pour ce faire, mettez un oreiller sous votre pied lorsque vous êtes couché afin que celui-ci soit plus haut que le niveau de votre cœur. En position assise, mettez-le sur un banc ou une chaise.

 

Phase subaiguë et chronique (> 72 premières heures)

Bouger – De légères mobilisations actives sont indiquées après le 3e jour afin d’éviter une trop grande ankylose de la cheville. Des petits mouvements de haut en bas, de bas en haut et sur les côtés seront donc à effectuer dans cette période. Si la douleur est trop intense, évitez ces manœuvres et parlez-en à votre professionnel traitant.

 

Exercices – Des exercices de renforcement et de proprioception devront être débutés dans les semaines suivant la blessure afin d’éviter le plus possible le risque de récidive.  Le moment où vous devez commencer ces exercices dépendra de votre niveau de guérison ainsi que du grade de votre entorse. Demandez donc à votre thérapeute s’il est temps pour vous de commencer à renforcir votre cheville.

 

Combien de temps dure la guérison d’une entorse à la cheville?

Il est certain que plusieurs facteurs sont à prendre en compte lors d’une entorse à la cheville afin de prédire le temps de guérison. En effet, le grade de l’entorse, les antécédents d’entorse à la cheville, les structures touchées, la prise en charge ou non par un professionnel, l’âge ainsi que la condition de santé du patient sont tous des données qui peuvent influencer le temps de guérison. Cependant, de façon générale, nous pouvons classifier la durée comme suit :

 

  • Grade 1 : la guérison complète peut durer de 2 semaines à 1 mois
  • Grade 2 : la guérison complète peut prendre jusqu’à 2 mois
  • Grade 3 : la guérison complète peut prendre jusqu’à 6 mois

 

Qu’est-ce que Dr Desbiens, chiropraticien, peut faire pour moi?

Tel que décrit plus haut, plus vite vous consultez, meilleures sont vos chances de guérison complète. En effet, la pire erreur que vous pouvez faire lorsque vous souffrez d’une entorse est de la laisser ‘’guérir’’ par elle-même. Vous risquez alors de rester avec une faiblesse au niveau de votre cheville et de souffrir d’entorses à répétition.

 

Lors de votre consultation, vous subirez dans un premier lieu un examen complet de votre cheville afin de diagnostiquer le grade de votre entorse ainsi que les structures qui ont été lésées. Un traitement vous sera alors proposé selon les trouvailles faites lors de cet examen. De plus, selon vos symptômes, il se pourrait que nous devions prendre des radiographies de votre cheville en vue d’écarter la suspicion d’une fracture.

 

La plupart de nos cas d’entorse à la clinique sont traités au laser thérapeutique. Cette thérapie vise à stimuler le processus de guérison du corps. En effet, les ligaments peuvent donc guérir jusqu’à 10 fois plus rapidement qu’à l’ordinaire. Également, le laser thérapeutique a pour effet de diminuer l’inflammation et de réduire la douleur localement.

 

Un taping de type KinésioTaping vous sera également offert afin de limiter les mouvements de votre cheville.

 

Des exercices de renforcement, de proprioception et d’étirement vous seront donnés lorsque la guérison sera assez avancée afin de limiter le plus possible le risque de récidive.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  Subscribe  
Me notifier des